Sélectionner une page

Le 31 août 2019, le régime étudiant de Sécurité sociale disparaîtra totalement. Le point sur les démarches à effectuer en fonction de votre situation.

Dès la rentrée 2019, tous les étudiants seront concernés par la suppression de la Sécurité sociale étudiante. Voici concrètement ce qui va changer.

Vous commencez vos études supérieures à la rentrée 2019

Si vous vous inscrivez pour la première fois dans un établissement d’enseignement supérieur à la rentrée prochaine et que vous êtes français, vous serez affilié automatiquement à un régime obligatoire d’assurance maladie pour le remboursement de vos frais de santé. En principe, ce sera celui de vos parents ou tuteurs légaux, et ce quel que soit ce régime (général, agricole ou autre). Profitez-en pour créer un compte sur ameli.fr (régime général), MSA (régime agricole) ou tout autre espace web de gestion d’un régime spécial.

Vous n’aurez aucune cotisation de Sécurité sociale à payer. En revanche, une contribution vie étudiante et de campus, d’un montant de 91 €, est à acquitter auprès du centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous).

Vous avez commencé vos études supérieures à la rentrée 2018

Rien ne change pour vous, vous demeurez rattaché gratuitement au même régime de Sécurité sociale (régime général, régime agricole ou autres régimes spéciaux, généralement celui de vos parents ou tuteurs légaux) jusqu’à l’âge de 24 ans.

Vous étiez encore géré par une mutuelle étudiante au cours de l’année 2018-2019

À partir du 1er septembre, vous rejoindrez automatiquement le régime général et serez rattaché à la Caisse primaire d’assurance maladie de votre habitation si vous êtes toujours étudiant. Vous recevrez un mail ou un courrier. Il faudra penser à mettre à jour votre carte Vitale et à ouvrir votre compte sur ameli.fr.

Vous êtes un étudiant et arrivez en France

Vous devez demander votre affiliation à la Sécurité sociale française en vous inscrivant sur etudiant-etranger.ameli.fr. Cette démarche vous concerne aussi si vous êtes français de Nouvelle Calédonie ou de Wallis et Futuna ou si vous êtes français né à l’étranger.

À noter : si vous venez d’un pays de l’Union européenne, de Suisse ou de Monaco, vous n’avez pas besoin de vous inscrire sur le site etudiant-etranger.ameli.fr. Pour plus d’information sur les démarches à effectuer, consultez le site https://www.ameli.fr.

Vous venez de finir vos études

À la fin de l’année universitaire, vous devez contacter la caisse d’assurance maladie de votre lieu de résidence. En principe, c’est elle qui assurera la gestion de votre dossier et le remboursement de vos frais de santé (maladie et maternité) dès le 1er septembre. Vous pourrez ensuite mettre à jour votre carte Vitale dès que votre caisse d’assurance maladie le demandera.